L'athlète-conférencier

 

À 51 ans, Laurent Homier possède 35 ans d’expérience en escalade et en alpinisme.

Passionné de plein air et d’aventure depuis son tout jeune âge, c’est en 1981 qu’il découvre les plaisirs de l’escalade dans la région des Laurentides. Après quelques années de pratique intense, il devient instructeur pour l’école d’escalade Passe Montagne, métier qu’il exercera pendant plus de 12 ans.

Au fil des ans, Laurent Homier fait de nombreuses expéditions dans les Alpes, les Rocheuses Canadiennes et les Andes. Expéditions au cours desquelles il atteint entre autre les sommets de Urus (5 240 m) et Ishinca (5 530 m) au Pérou, du Malintse (4 300 m) au Mexique et de l’Aconcagua en Argentine (6 959 m), le plus haut sommet d’Amérique. À l’été 2011, disposant maintenant de plus de temps après avoir fait grandir une belle famille de trois enfants, il  gravit plusieurs sommets de Bolivie en compagnie de sa conjointe, dont le Huayna Potosi (6088m) et s’attaque  à un grand rêve, celui de gravir les plus grands sommets de l’Hymalaya.

Sa dernière expédition, à l'automne 2011, l'a propulsé dans la cour des grands en devenant le premier Québécois à atteindre le sommet du Manaslu (8163 m) au Népal, la 8 ième plus haute montagne du monde. Il réalise cette ascension sans utilisation d'oxygène et sans l'aide de porteurs d'altitude.

Aussi adepte de sport d’endurance, Laurent réalise depuis 1983 plusieurs défis d’envergure dont : un aller-retour à vélo entre Saint-Sauveur et Québec (600 km) en 24 heures,  le Triathlon Ironman de Floride (complété en 2005) et des randonnées extrêmes en solitaire dans les Whites Mountains du New Hampshire où il marche pendant 22 heures sur une distance de 77km tout en cumulant plus de 5000 mètres de dénivelé à l'automne 2010 et 75km avec 15000 pieds de dénivellée en 19 heures dans des conditions  extrêmement difficiles, avec pluie, bruine, neige et vents violents , au printemps 2011.                                                                                 

Au cours des dernières années, Laurent Homier s'adonne principalement à la course en montagne et aux ultra-marathons. A l'été 2014, il se classe 4ième au Pandora 24 de Prévost dans les Laurentides au cours duquel il a couru en montagne 110 km avec 4400 mètres de dénivellée en moins de 24 heures. En 2015 Il termine 3ième au 50 km du Tour du Massif dans les Laurentides en plus de faire à la course la boucle Pemmiloop dans le New-Hampshire (50 km et 3000 m de dénivellée) en 9h30. Il s'entraîne actuellement dans le but de compléter des courses de 160 km en montagne à l'été de 2017. L'année 2016 sera une année préparatoire au cours de laquelle il participera à des courses de 80 à 100 km.

 

Conférencier passionné et passionnant, il sait mettre en valeur les qualités de courage,  de résilience et de persévérance nécessaires à la réalisation de tels exploits. D'un naturel déconcertant, il partage avec émotion autant ses récits d'expéditions que son parcours de vie rempli de rebondissements.